LA LANGUE CREOLE

Je ne sais pas parler créole, il n'y a aucun problème ! :

An pa sa palé kréyol,  Pa ni pwoblèm !

 

[Index] [Fleurs] [Faune] [Végétation] [Recettes] [Rhum] [Tourisme] [Sentiers balisés] [Histoire et Carte] [Langue créole] [Photos de Martinique] [Maisons typiques] [Montagne Pelée] [Radios et Musiques] [Sportifs] [Liens] [Logos] [Vous et nous]

                  

C'est à travers la littérature orale que le créole donne toute sa mesure. Les chants, les contes et les proverbes mettent en scène la vie des Antilles avec parfois beaucoup de justesse, la force des images suppléant à un vocabulaire limité (même s'il s'enrichit des apports du français moderne et même de l'anglais). Le créole est par essence une langue vivante. Formée loin des académies et des bibliothèques, il n'a connu pour cafés littéraires que les 'débits de la régie', où les hommes se réunissaient autour d'une bouteille de rhum et d'un jeu de dominos. Il a fleuri sur les modestes pas de portes où les mères tressaient les cheveux de leurs filles en évoquant les généalogies, les chansons du passé et les mille règles de la vie d'une femme (voir Pluie et Vent sur Télumée Miracle, de Simone SCHWARTZ-BART). La langue Créole donne sa pleine mesure lors des veillées mortuaires, une pratique rurale qui tombe en désuétude. Lors de ces veillées, les conteurs s'affrontent en des joutes oratoires où naissent et se perpétuent contes et proverbes.Le créole proprement dit est né du métissage du vocabulaire français des dix-septième et dix-huitième siècles et des tournures syntaxiques d'origine africaine, pendant l'esclavage. Arrachés à leur terre natale, les Africains déportés aux Antilles étaient éparpillés sur diverses îles, pour éviter que des tribus ne puissent se reconstituer et fomenter des révoltes. Ainsi, confrontés à la nécessité de survivre et de communiquer avec des compagnons parlant des langues différentes, les Antillais de la première heure ont-ils 'bricolé' un idiome commun, reprenant les mots français, quelques termes amérindiens (noms de plantes et d'animaux essentiellement), et liant le tout avec une syntaxe proche de celles des langues d'Afrique. Le temps a donné à l'ensemble son unité, et s'est progressivement développée toute une littérature orale créole, autour de contes, de chants et de proverbes. Le créole a gardé de cette immédiateté une spontanéité, qui transparaît dans le caractère très imagé qui fait son génie. Issu principalement du français pour le vocabulaire et des langues africaines pour la syntaxe le créole est né au début de la colonisation. Il permettait alors à des populations très différentes de communiquer entre elles. Des langues simplifiées servant seulement au troc et aux relations de travail maître- esclaves, le créole est devenue, au fil des siècles, une langue à part entière. Ses qualités d'expression ont donné naissance à une littérature et à une poésie d'une étonnante richesse. Contrairement à la plupart des langues régionales métropolitaines, le créole est  aujourd'hui encore, parlé par la totalité des Antillais, qu'ils soient noirs, hindous ou blancs. Cette langue est également devenue un moyen d'affirmer une identité, la créolité : << Ni Européens, ni Africains, ni Asiatiques, nous nous proclamons Créoles. Cela sera pour nous une attitude intérieure mieux : une vigilance, ou mieux encore, une sorte d'enveloppe mentale au mitan de laquelle se bâtira notre monde en pleine conscience du monde. >> ( jean Bernabé, Patrick Chamoiseau, Raphël Confiant ) >>

Vous ne parlerez certainement pas le créole après un court séjour à la Martinique, mais vous arriverez assez rapidement à en comprendre l'essentiel. Sachez que les Martiniquais peuvent être susceptibles et qu'ils préféreront que vous leur parliez le français plutôt qu'un baragouinage de créole qu'ils pourraient interpréter comme une forme de mépris.

PETIT LEXIQUE Créole - Français

A

 

B

 

a té-a

à terre

ba

donner

adan

dans

bab

barbe/histoire

agoulou

vorace

batzyé

clin d'oeil

alé

aller

bèl

belle / beau

alèkilé

actuellement

bésé ba

se baisser

an

un, en

bèt a fé

luciole

an lot koté

de l'autre côté

bèt a plim

oiseau

an mitan

au milieu

bétjé

blanc antillais

an sak

piéger

bidim

énorme

an tchèk pa

quelque part

bis-la

le bus

anba

dessous

bitasyon-an

l'habitation

anbafèy

sournois

bliyé

oublier

andidan

à l'intérieur

bo

bisous

anfan

enfant

à côté

anlè-a

dessus

bocanté

changer

anlo / anpil

beaucoup

bodlanmè

bord de mer

ansanm

ensemble

bolonm

garçon

antanlontan

autrefois

bonda

fesse

antann

entendre

bondyé

dieu

apwan

apprendre

bonmaten

matin

asou (lot bo-a/pan-an)

sur / de l'autre côté

boug-la

le gars

atjèlman

actuellement

boulé

saoul

avan

avant

bin

bout

aye

va

brennen

bouger

ayen

rien

brilé

brûler

 

 

bwa

bois

 

 

bwé

boire

 

 

byen

bien

C

 

D

 

chèché

chercher

débrouya

débrouillard

chanjé

changer

délè

parfois

chanté

chanter

dépi

depuis

chapé

échapper

déranjé

déranger

chapo-a

le chapeau

dérèspékté

manquer de respect

chayé

emporter

desann

descendre

chè

cher

déwo

douceur

chèz

chaise

dèyè

derrière

chimen-an

le chemin

di

de / du

chiré

déchirer

di

dire

chivé

cheveux

diab-la

le diable

cho

chaud

difé

feu

chofé

chauffer

diri

riz

chofè

chauffeur

djé

gai

chwézi

choisir

djèl

gueule

chyen

chien

djélé

gueuler

cléré

éclairer

djèp

guêpe

cryé

crier

djin-djin

cinéma

 

 

djob

job

 

 

djok

vigoureux

 

 

dlo

eau / larmes

 

 

doucè

douceur

 

 

dous

doux

 

 

dousman

doucement

 

 

douvan

devant

 

 

dwèt

droit:droite/doigt

E

 

F

 

enmé

aimer

factè

facteur

élivé

élever

fal

gorge

endé

aider

fanm-lan

la femme

épi

et / avec

fatidjé

fatiguer

ésayé

essayer

faire

espéré

espérer

fè dyèz

faire l'interessant

évé

avec

fè goj

faire le caïd

 

 

fè jè

plaisanter

 

 

fè kotchen

tricher

 

 

fè nonn

faire le grand

 

 

fè wol

faire semblant

 

 

fen

faim

 

 

fèsé

jeter par terre

 

 

filé

affûter

 

 

fini

finir

 

 

fo

falloir

 

 

fort(e)

 

 

fonmi

fourmi

 

 

fouté'y

frappe le

 

 

fout-sa

qu'est ce que + adj

 

 

fouyaya

curieux / fouineur

 

 

fressinette

bébé banane

 

 

fwèt

froid

 

 

fwi

fruit

 G

 

 H

 

gadé

regarder / garder

hak

âcre / rien

garé

se perdre

 

 

gran

grand

 

 

gras

vulgaire

 

 

qwopwèl

chagrin d'amour

 

 

 I

 

J

 

isalop

salopard

ja

déjà

i

il

jako

perroquet

ich

enfant (fils/fille)

jalousy

jalousie

isi-a

ici

janmen

jamais

 

 

jip

jupe

 

 

jisk

jusqu'...

 

 

jodi-a / jodi-jou

aujourd'hui

 

 

jounou

genou

 

 

jouré

insulter

 

 

jwé

jouer

 K

 

L

 

konpran

comprendre

la ba-a

là-bas

ka + vb

met le verbe au présent

ladjé sa

répéter

kanari

marmite

lagué

laisser tomber

kanmyon

camion

lajan

l'argent

kassav

galette de manioc

lalin-lan

la lune

kay

maison / chez

lamèm

tout de suite

ke

que

lamontay

montagne

ké + vb

met le verbe au futur

lanmè

mer

kè (guad)

coeur / à l'interieur de soi

lanmen

main

ki

qui

lanméri

mairie

ki lè

quand

lanmityé

amitié

ki maniè

comment

lanmou

amour

ki moun ?

qui

lanné

année

ki sa

qu'est ce que

lannui

nuit

kijan

comment

lanwèl

noël

kilès

lequel

lapènn

peine

kimbwa

sortilège

lapli-a

la pluie

kimbwasà

sorcier

lapo-a

la peau

kitan

quand

lari-a

la rue

kité

laisser

lariviyè-a

la rivière

klà

clair / limpide

las

fatiguer

klendenden

cetteluciole

lasa

cette

kon

comme

lasos

sauce

konèt

connaître

latousen

toussaint

konpawéson

prétentieux

lavwa

chanteur

konsidéré

faire comme si

vouloir

kontan

content

quand / l'heure

koté

lédjim

légume

kouchal

quelque chose très négatif

lésé

laisser

kouché

couché

lètjèt

plonger

koud

coup de

li

lui / elle

koulè

couleur

lison

leçon

kouli

indien

lizine²

l'usine

kouman

comment

l'or

kouri

courir

lontan

longtemps

kous

course

lot jou-a

récemment

krab

crabe

loto-a

la voiture

krapon

poltron

lozi

beignet

krèy

groupe

lwen

loin

kribich

écrevisse

 

 

kwè

croire

 

 

M

 

N

 

majô

mettre

nèg-mwen

mon ami

makrélaj

ragot

negropolitain

en France

malméné

mal mener

nègzagonal

antillais né

man

je

nen

nez

manawa

drag queen (pendant carnaval)

néyé

devoir

mandé

demander

ni

avoir

manman

mère

nomm

homme

mantjé

manquer

nou

nous

manzèl

mademoiselle

 

 

marisosé

libellule

 

 

mas

masque

 

 

masè

bonne soeur

 

 

mawè

cacher

 

 

mayengwen

moustique

 

 

mais

 

 

men

mais

 

 

méné

emmener / mener

 

 

menm

même

 

 

mès

comportement

 

 

mésyé

messieurs

 

 

mété

mettre

 

 

mi

voilà

 

 

milan

ragot

 

 

misyé

monsieur

 

 

mizik

musique

 

 

mo

mots

 

 

môd

mordre

 

 

môn

morne

 

 

monté

monter

 

 

mouch a myèl

abeilles

 

 

moudong

grimace

 

 

moun

monde / gens

 

 

mwen

moi, je

 

 

mwens

moins

 

 

O

 

P

 

ola

palé

parler

olyé + vb

au lieu de

pann

suspendre

oswé-a

ce soir

pannyé

panier

oti

paré

prêt

ou

tu / toi

parèt

paraître

 

 

pas(ké)

par ce que

 

 

pasé

plus

 

 

pawôl

parole

 

 

pen

pain

 

 

pouvoir

 

 

pentenng-lan

la fête

 

 

pistache

cacahuète

 

 

piti

petit

 

 

pitjé

piquer

 

 

pitjé en létjèt

plonger

 

 

pitt

arène pour combat de coq

 

 

plérézi

pneumonie

 

 

pli

plus (plus tard)

 

 

plis

plus (que tout)

 

 

pôkô

pas encore

 

 

pou

pour

 

 

pou ki sa

pourquoi

 

 

poutchi

pourquoi

 

 

poux bwa

termites

 

 

pran

prendre

 

 

pwoblèm

problème

 

 

pyé bwa

arbre

 

 

pyébwa

arbre

 

 

pyès

un seul

 

 

pyès koté

nulle part

Q

 

R

 

 

 

rad

vêtement / baie

 

 

ranjé

s'arranger

 

 

rèd

dur

 

 

réponn

répondre

 

 

rété

arrêter

 

 

ridésann

redescendre

 

 

rimésyé

remercier

 

 

rivé

arriver

 

 

ronm-lan

le rhum

S

 

T

 

sa

ceux

tab-la

la table

sak

sac

tafia

mauvais rhum

sakré

sacré

tala

cette

santi

sentir

tan

période

sav

savoir

tanbou-a

le tambour

savré si

à savoir si

tché

coeur

savoir

tchololo

café très clair

être

tchou / tjou

cul

sèl

seul

était

sèlman

seulement

tèbè

imbécile

sépan-an

le serpent

ti

petit

sèvi

servir

ti bren

un peu

simyé

cacher

ti manmay

enfant

sisé

goûter

ti moun

enfant

soukougnan

esprit malin

tibwa

baguette

sôwbè

sorbet

tjak

problème

swé

transpirer

tjilôt

culotte

swèf

soif

tjimen

s'énerver

 

 

tjinbé / kimbé

tenir

 

 

tjôk

coup de poing

 

 

tjoupoutèt

à la renverse

 

 

tôl

plastique

 

 

touné viré

tourner en rond

 

 

tounen

tourner

 

 

toupatou

partout

 

 

toupré

à côté

 

 

tout

tout

 

 

toutbon

vraiment

 

 

trapé

attraper

 

 

twô

trop

U

 

V

 

 

 

vaniy

vanille

 

 

vann

vendre

 

 

véyé

veillé / s'occuper de

 

 

vini

venir

 

 

viré

revenir

 

 

vivè

von vivant

 

 

vlé (guad)

vouloir

 

 

vonvon

frelon

 

 

vou

vous

 

 

vréyé

envoyer

 

 

vréyé monté

ascension sociale

 

 

vyann

viande

 

 

vyé

vieux

W

 

X

 

'w

à toi

 

 

voir

 

 

wo

haut

 

 

wôch

roche

 

 

wol

bateau

to

 

won

tour

 

 

wondi

retourner

 

 

wouélé

cinéma

 

 

woulé

rouler

 

 

Y

 

Z

 

être

zaboka

avocat

hier

zafè

affaire

yo/'y

il / elle(s)

zanmi

lesbienne

yonn

un seulement

zannana

ananas

yonn a lot

un à l'autre

zayé

draguer

 

 

zenzen

sortilège

 

 

zing

quantité infime

 

 

zot

les autres

 

 

zouké

danser

 

 

zwèlséré

jouer

 

 

zwézo

oiseau

 

 

zyé

yeux

 

 

zyéklè

vicieux

 

Plan du site

Antilles Martinique Fleurs Faune Végétation

DOM TOM Locations de vacances